L’histoire du Chanvre

chanvre histoire

Le chanvre est cultivé depuis des milliers d’années ; les premières preuves de l’utilisation du chanvre ont été trouvées sur des poteries taïwanaises datant de 10 000 ans avant J.-C. Dans la Chine ancienne, que l’on pense être le pays d’origine du chanvre, le chanvre – l’une des premières plantes à être utilisées pour la fibre – était utilisé pour tisser des tissus, des chaussures, du papier et des cordes. Le chanvre était également recommandé pour divers maux, notamment la constipation, les rhumatismes et la distraction.

La diffusion du chanvre

Parmi les trois espèces de cannabis, le chanvre – de type cannabis sativa – a été le premier à se répandre dans le reste du monde, probablement en raison de ses fibres utiles et de ses graines comestibles. Il existe des preuves d’une culture répandue dans les îles britanniques vers 400 avant J.-C., où la plante de chanvre était utilisée pour le tissu (fibres de chanvre) ainsi que pour l’huile et la nourriture (graines de chanvre).

La prise de conscience des effets intoxicants des souches de cannabis riches en THC s’est étendue au-delà des cercles et a motivé l’utilisation de ces souches de cannabis à des fins religieuses et récréatives.

Le cannabis de chanvre a été introduit au Canada en 1606 pour la fabrication de cordes et de voiles et a été planté aux États-Unis pour la première fois dans les années 1630. Le chanvre a été si largement planté et utilisé en Amérique qu’on estime que la moitié des vêtements étaient fabriqués à partir de chanvre à la fin des années 1700.

L’abolition de l’esclavage aux États-Unis et la plantation de coton ont entraîné un déclin de la culture du chanvre pour la confection de vêtements. En outre, l’utilisation de pâte à papier bon marché pour la fabrication du papier a encore limité l’utilisation du chanvre. Il était cependant toujours utilisé pour fabriquer du papier à cigarettes, des bibles et de l’argent.

L’interdiction du chanvre

Les types de chanvre « marijuana » à teneur plus élevée en THC ont également évolué au fil du temps. Ces souches contenant du THC et provenant d’Asie du Sud étaient utilisées dans les drogues récréatives, mais malheureusement, le chanvre industriel a été associé à son cousin à haute teneur en THC.

Dans les années 1930, après la nomination de Henry J. Anslinger au poste de commissaire du Bureau des stupéfiants nouvellement créé, le cannabis de chanvre a été déclaré stupéfiant et la culture du chanvre a été interdite aux États-Unis.

Dans les années 1940, la production et la transformation du chanvre ont été temporairement relancées pour produire du papier, des textiles et de la corde pour l’utilisation pendant la Seconde Guerre mondiale, mais les permis de production de chanvre ont été abrogés après la guerre.

Ces dernières années, le chanvre a suscité un regain d’intérêt dans le monde entier, la France prenant la tête du mouvement – actuellement le plus grand producteur de chanvre industriel au monde. La Chine a déposé plus de 300 brevets liés au chanvre et le Canada a légalisé la culture du chanvre industriel pour les semences et les fibres utilisées pour le papier, les textiles, les biocomposites et les matériaux de construction durables.

Est ce que vous connaissez le CBD ? vous pourriez en savoir plus sur certains sites web.

Le chanvre en Afrique du Sud

En Afrique du Sud, la législation ne fait pas de distinction entre la culture du cannabis (dagga) et celle du chanvre industriel. Malgré de nombreux essais et la commercialisation du chanvre dans des pays comme le Canada, la Chine et la France, la culture et la transformation industrielles du chanvre sont toujours illégales et des autorisations spéciales sont nécessaires pour planter du chanvre. La production de chanvre n’est donc autorisée qu’à des fins de recherche.

En Afrique du Sud, les produits liés au chanvre sont importés.

Le Canada légalise la culture du chanvre qui crée des emplois et des centaines de millions de dollars de revenus pour le peuple canadien

1998
Paul Benhaim (aujourd’hui PDG de Hemp Foods Australia) crée le 9bar à partir de graines de chanvre hongroises qui devient le snack-bar le plus vendu en Europe.

2002
Paul Benhaim (aujourd’hui PDG de Hemp Foods Australia) est à l’origine d’une demande qui est soumise au gouvernement pour faire lever l’interdiction de manger du chanvre. Le gouvernement entreprend une enquête approfondie sur le chanvre, déclare qu’il est sûr et qu’il serait un aliment bénéfique pour les Australiens. La décision d’autoriser les aliments au chanvre gagne beaucoup de soutien parmi les politiciens, cependant juste avant que la décision ne soit rendue officielle, le Premier ministre John Howard a envoyé une note manuscrite inexpliquée à tous les ministres disant « Chanvre NO WAY ! La prohibition est donc maintenue.

2012
Une deuxième demande est soumise au gouvernement australien pour permettre aux populations de manger des aliments à base de chanvre. Le gouvernement entreprend une nouvelle enquête approfondie sur le chanvre, déclare à nouveau qu’il est sans danger, qu’il n’a pas de propriétés psychoactives et qu’il contient des éléments nutritifs essentiels de haute qualité – en 2014, les populations attendent toujours que le gouvernement donne suite à ses propres recommandations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code