Uncategorized

Choisir la bonne maison à acheter

Les 10 secrets les mieux gardés pour l’achat d’une maison

Tirez le meilleur parti de votre argent grâce à ces conseils pratiques pour l’achat d’une maison.

Secret d’achat n° 10 : gardez votre argent là où il est

Il n’est pas sage de faire des achats importants ou de déplacer votre argent trois à six mois avant d’acheter une nouvelle maison. Vous ne voulez pas prendre de gros risques avec votre profil de crédit. Les prêteurs ont besoin de voir que vous êtes fiable et ils veulent une trace écrite complète afin de pouvoir vous obtenir le meilleur prêt possible. Si vous ouvrez de nouvelles cartes de crédit, accumulez trop de dettes ou achetez beaucoup d’articles coûteux, vous aurez du mal à obtenir un prêt.

Secret d’achat n° 9 : obtenez une préapprobation pour votre prêt immobilier

Il y a une grande différence entre un acheteur qui est préqualifié et un acheteur qui a un prêt hypothécaire préapprouvé. Tout le monde peut être préqualifié pour un prêt. Obtenir un prêt préapprouvé signifie qu’un prêteur a examiné toutes vos informations financières et qu’il vous a fait savoir combien vous pouvez vous permettre et combien il vous prêtera. Le fait d’être préapprouvé vous fera gagner beaucoup de temps et d’énergie, ce qui vous évitera de courir après des maisons que vous ne pouvez pas vous permettre. Cela vous donne également l’occasion de comparer les prix pour trouver la meilleure offre et les meilleurs taux d’intérêt. Faites vos recherches : Renseignez-vous sur les frais inutiles, les frais de traitement ou les points et assurez-vous que le prêt ne comporte pas de coûts cachés.

Secret d’achat n° 8 : évitez un litige frontalier

Il est absolument essentiel de faire réaliser un levé de votre propriété afin de savoir exactement ce que vous achetez. Le fait de savoir précisément où se trouvent les limites de votre propriété peut vous éviter un conflit potentiel avec vos voisins. De plus, votre taxe foncière est probablement basée sur la superficie de votre propriété, il est donc préférable de faire établir un plan précis.

Secret d’achat n° 7 : n’essayez pas d’anticiper le marché

N’essayez pas d’anticiper le marché et de déterminer quel est le meilleur moment pour acheter. Essayer d’anticiper le marché immobilier est impossible. Le meilleur moment pour acheter est lorsque vous trouvez la maison idéale et que vous pouvez vous la permettre. L’immobilier est cyclique, il monte, il descend et il remonte. Donc, si vous essayez d’attendre le moment idéal, vous allez probablement passer à côté.

Secret d’achat n° 6 : le plus grand n’est pas toujours le meilleur

Tout le monde est attiré par la plus grande et la plus belle maison du quartier. Mais plus c’est grand, mieux c’est, en matière de maison. Un vieil adage immobilier dit qu’il ne faut pas acheter la plus grande et la plus belle maison du quartier. La plus grande maison n’attire qu’un public très restreint et vous ne voulez jamais limiter les acheteurs potentiels au moment de la revente. Votre maison ne prendra de la valeur que dans la même mesure que les autres maisons autour de vous. Si vous payez 500 000 CHF pour une maison et que vos voisins payent 250 000 à 300 000 CHF, votre appréciation sera limitée. Parfois, il est préférable d’acheter la pire maison du quartier, car la pire maison au pied carré se négocie toujours plus cher que la plus grande.

Secret d’achat n° 5 : Évitez les frais cachés

La différence entre la location et l’accession à la propriété réside dans les coûts cachés. La plupart des gens se concentrent uniquement sur le paiement de leur prêt hypothécaire, mais ils doivent également tenir compte des autres dépenses telles que les impôts fonciers, les services publics et les cotisations à l’association des propriétaires. Les nouveaux propriétaires doivent également être prêts à payer les réparations, l’entretien et les éventuelles augmentations de l’impôt foncier. Assurez-vous de budgétiser les coûts de dormance afin d’être couvert et de ne pas risquer de perdre votre maison.

Secret d’achat n° 4 : Vous achetez une maison, vous ne la fréquentez pas.

Acheter une maison sur la base d’émotions ne fera que vous briser le cœur. Si vous tombez amoureux de quelque chose, vous risquez de prendre de très mauvaises décisions financières. Il y a une grande différence entre vos émotions et vos instincts. Suivre son instinct, c’est reconnaître que l’on achète une belle maison à un bon prix. Suivre ses émotions, c’est être obsédé par la couleur de la peinture ou le jardin. C’est un investissement, alors restez calme et soyez sage.

Secret d’achat n° 3 : faites un examen physique de votre maison

Achèteriez-vous une voiture sans vérifier sous le capot ? Bien sûr, vous ne le feriez pas. Engagez un inspecteur immobilier. Cela vous coûtera environ 200 CHF, mais pourrait vous faire économiser des milliers de francs  Suisse. La seule responsabilité d’un inspecteur est de vous fournir des informations afin que vous puissiez prendre la décision d’acheter ou non. C’est vraiment le seul moyen d’obtenir l’opinion impartiale d’un tiers. Si l’inspecteur trouve des problèmes dans la maison, vous pouvez vous en servir comme outil de négociation pour faire baisser le prix de la maison. Il vaut mieux dépenser l’argent dès le départ pour un inspecteur que de découvrir plus tard que vous devrez dépenser une fortune.

Secret d’achat n° 2 : la science secrète de l’enchère

Votre offre initiale doit être basée sur deux éléments : ce que vous pouvez vous permettre (car vous ne voulez pas surenchérir) et ce que vous pensez réellement que la propriété vaut. Faites en sorte que votre offre initiale soit juste et raisonnable et qu’elle n’offense pas totalement le vendeur. Beaucoup de gens pensent qu’ils doivent baisser leur prix la première fois qu’ils font une offre. Tout dépend de l’état du marché à ce moment-là. Vous devez regarder ce que d’autres maisons ont coûté dans ce quartier et vous voulez obtenir un prix moyen par pied carré. L’évaluation d’une maison sur la base du prix au pied carré est un excellent moyen d’égalisation. Vérifiez également si les voisins ont l’intention de construire une nouvelle annexe ou un terrain de basket ou de tennis, ce qui pourrait réduire la valeur de la propriété à l’avenir. Aujourd’hui, de nombreux vendeurs sont en retard dans le paiement de leurs impôts fonciers et si vous disposez de cette information précieuse, vous avez une bonne carte à jouer pour négocier une bonne affaire. Pour le savoir, rendez-vous au bureau du greffier du comté. Les vendeurs respectent une offre qui est un chiffre bizarre et sont plus susceptibles de la prendre au sérieux. Un beau chiffre rond ressemble à toutes les autres offres. Si vous êtes plus précis, les vendeurs penseront que vous avez bien réfléchi à votre offre.

Secret d’achat n° 1 : traquez le voisinage

Avant d’acheter, prenez le pouls du quartier – passez-y matin, midi et soir. De nombreux acheteurs ont été complètement désemparés parce qu’ils pensaient avoir trouvé la maison parfaite, mais ont découvert que le quartier ne leur convenait pas. Passez devant la maison à toute heure de la journée pour voir ce qui se passe dans le quartier. Faites votre trajet habituel depuis la maison pour vous assurer que c’est quelque chose que vous pouvez supporter au quotidien. Renseignez-vous sur la distance qui vous sépare de l’épicerie et des autres services les plus proches. Même si vous n’avez pas d’enfants, renseignez-vous sur les écoles, car elles ont une incidence considérable sur la valeur de votre maison. Si vous achetez une maison dans un bon district scolaire par rapport à un mauvais district scolaire, même dans la même ville, la valeur peut être affectée jusqu’à 20 %. Voir https://inp-finanz-romandie.ch/financement-immobilier/maison/ pour en savoir plus !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code